Avertissement

AVERTISSEMENT : Risque électrique. Le non-respect de ces instructions peut entraîner de graves blessures, voire la mort. L’APPAREIL EST DESTINÉ UNIQUEMENT AUX PISCINES ET SPAS

AVERTISSEMENT – Débrancher l'appareil de l’alimentation secteur avant de procéder à toute intervention.
AVERTISSEMENT – Tous les raccordements électriques doivent être effectués par un électricien professionnel agréé qualifié et selon les normes en vigueur dans le pays d'installation.*
AVERTISSEMENT – Vérifier que l'appareil est branché sur une prise de courant protégée contre les courts-circuits. L'appareil doit également être alimenté par l’intermédiaire d’un transformateur d’isolement ou d’un dispositif différentiel à courant résiduel (DDR) dont le courant résiduel nominal de fonctionnement ne dépasse pas 30 mA.
AVERTISSEMENT– Veiller à ce que les enfants ne puissent pas jouer avec l’appareil. Garder vos mains, et tout objet étranger, loin des ouvertures et des parties mobiles.
AVERTISSEMENT – Vérifier que la tension d'alimentation requise par le produit correspond à celle du réseau de distribution et que les câbles d'alimentation conviennent pour l'alimentation en courant du produit.
AVERTISSEMENT – Les produits chimiques peuvent causer des brûlures internes et externes. Pour éviter la mort, des blessures graves et/ou des dégâts matériels: Porter des équipements de protection individuelle (gants, lunettes, masque...) lors de la maintenance ou de l’entretien de cet appareil. Cet appareil doit être installé dans un local suffisamment ventilé.

AVERTISSEMENT – Pour réduire le risque de choc électrique, ne pas utiliser de rallonge pour brancher l'appareil sur le secteur. Utiliser une prise murale.
AVERTISSEMENT – Lire attentivement les instructions de ce manuel et celles figurant sur l’appareil. Le non-respect des consignes pourrait être à l’origine de blessures. Ce document doit être remis à tout utilisateur de piscine, qui le conservera en lieu sûr.
AVERTISSEMENT – Cet appareil peut être utilisé par des enfants âgés d’au moins 8 ans et par des personnes ayant des capacités physiques, sensorielles ou mentales réduites ou dénuées d’expérience ou de connaissance, s’ils (si elles) sont correctement surveillé(e)s ou si des instructions relatives à l’utilisation de l’appareil en toute sécurité leur ont été données et si les risques encourus ont été appréhendés. Les enfants ne doivent pas jouer avec l’appareil. Le nettoyage et l’entretien par l’usager ne doivent pas être effectués par des enfants sans surveillance. AVERTISSEMENT – Si le câble d’alimentation est endommagé, il doit être remplacé par le fabricant, son service après-vente ou des personnes de qualification similaire, afin d’éviter un danger. AVERTISSEMENT – L'appareil ne doit pas être utilisé si le cordon d'alimentation est endommagé. Un choc électrique pourrait se produire. Un cordon d'alimentation endommagé doit être remplacé par le service après-vente ou des personnes de qualification similaire, afin d'éviter un danger.​

Tableau des normes de raccordements électriques

Avant propos

La date d’enregistrement correspond à la création du compte client sur la plateforme d’enregistrement Swimo. Lors de la mise sous tension, tous les relais s’allument pour vérifier que l’ensemble du cablage des signaux sont corrects. Il est indispensable de s’assurer que cet allumage ne peut entrer en contradiction avec votre installation.

En cas de doute, déplugguez tous les relais du/des coffrets relais avant la mise en service. L’allumage des leds des relais fera office de contrôle. Mettez tous les appareils en position, OFF (eteints) sur l’interface utilisateur ; replugguez les relais en s’assurant que les pins sont correctement insérés. Procédez ensuite à un test d’allumage de chaque appareil et contrôlez que chaque relais déclenche l’équipement. Il existe plusieurs types de montage electrique et plusieurs possibilités de gestion des relais, selon le besoin. (“reportez vous page 12”

Lors de l’installation vous devez vous assurer que vous respectez les points suivants, pour garantir une installation conforme.
• un relais ne peut pas piloter une puissance supérieure
à 8A (1500 W)
• pour les puissances supérieures, un contacteur
de puissance est installé.
• respectez scrupuleusement les polarités des capteurs,
sondes et bus Modbus
• respectez les normes electriques en matière de protection
et puissance des disjoncteurs.
• connectez une liaison équipotentielle sur le circuit hydraulique avant la filtration, en série avec la terre destinée aux appareils.

En cas de doute, rapprochez vous de votre service
SAV ou de votre electricien agréé.

Présentation

Swimo est un contrôleur intelligent, doté de capteurs et d’actionneurs autour d’un logiciel spécifiquement développé pour les piscines et les spas. Pour chaque actionneur, une horloge digitale est dédiée. Pour tous les automatismes, un ensemble de protocoles permettent d’assurer le fonctionnement optimum des équipements et d’envoyer des alertes push en cas de problème. Swimo sait gérer tous les types de traitement et d’équilibre de l’eau, filtrations, chauffages, volets roulants, éclairages, éclairages led à impulsion. Chaque actionneur peut être configuré NO, NC ou impulsion (idéal avec télérupteur). Au total 15 actionneurs sont possibles.

Swimo et son bus ModBus assurent aussi la gestion d’équipements intelligents au sein d’une même interface.

Les produits associés :
• PAC ModBus
• Duo Electrolyse/Pompe Ph Modbus
• Humidificateur Hammam Modbus
• Sonde Chlore Ampero Modbus

Ces équipements intelligents offrent d’autres avantages,
tels que des fonctions d’alarmes internes à l’équipement
et des fonctionnalités plus étendues, en terme de rendement,
d’économie et de finesse.

Avec le contrôleur Swimo, chaque équipement connecté (capteur ou actionneur) sera visible sur l’interface mobile et joignable depuis le monde entier.

“Avec Swimo, vous savez tout : fini les problèmes de qualité d’eau et de consommation, fini les surprises de fin de bidon. Partagez vos données d’analyse avec votre service maintenance pour des réassorts adaptés au bon moment”

Swimo connecte vos équipements ensemble et enregistre tous les évènements.

L'eau

Description

Comme tous systèmes d’automastismes, il faut des capteurs
pour gérer des actions. L’installation des capteurs sur le circuit d’eau
doit être représentatif de vos attentes; ainsi installer les sondes
au plus proche du circuit, à l’abri des intempéries est la solution à adopter. Les indispensables : • une sonde température (PT100
ou NTC10k) ou sonde de la PAC ModBus, ou sonde de l’electrolyse
ModBus ou sonde de la sonde Chlore Ampero ModBus
• un détecteur de débit (ToR), ou une sonde pression 4-20mA

Pour gérer l’équilibre de l’eau souvent représenté par le PH, et le traitement de l’eau représenté par le Redox, nous devons savoir quelles seront leurs limites et comment en tenir compte.

La balance de Taylor est un diagramme qui permet d’étudier l’équilibre entre les trois paramètres fondamentaux de l’eau : l’alcalinité, le pH et la dureté. Dans l’idéal, une ligne droite est tracée entre le TAC, le pH et le T.H., et cette ligne se trouve dans la « zone d’équilibre ». Si votre TAC n’a pas sa valeur comprise entre 80 et 120 ppm, vous aurez de grandes difficultés à caler votre PH et votre eau sera moins cristalline. Il faut donc régler votre TAC (taux d’alcalinité), ainsi que le TH (dureté) si besoin, ces 2 données influençant directement votre PH. Pour déterminer le pH d’équilibre, vous

pouvez tracer un trait entre la TAC et le T.H. Vous verrez ainsi où se situe votre trait sur la ligne du pH. Vous pouvez effectuer la même procédure pour déterminer la valeur des autres indicateurs. En bref, il s’agit de tracer un trait entre deux indicateurs connus pour en déduire le troisième.

La balance de Taylor est un indicateur, il ne s’agit pas de s’y conformer précisément. De plus, elle est valable à une température de l’eau de 24°C. La chute du TAC en début de saison est fort probable, plusieurs raisons à cela: - Les eaux de pluie et les eaux de neige sont déminéralisées. - les injections d’acide (ph moins) ont tendance à faire chuter le TAC.

Traitement

Le traitement quand à lui peut être opéré par plusieurs types , les rémanants oxydant et les équipements stérilisant.

Les équipements stérilisant
- Lampe UV
- Ozonateur
- electrolyse *

Les rémanants oxydant
- chlore
- oxygène actif
- brome
- electrolyse *

On notera que l’electrolyse figure dans les 2 types car son pouvoir oxydant couvre 99% des besoins. En effet, le sel fondu (chlorure
de sodium (NaCl)) dans l’eau pour un dosage de 1.2 à 4 grammes
par litre d’eau se transforme sépare chlore naturel et en soude
au contact de la cellule de l’electrolyse. Sous l’effet des UV,
le chlore et la soude se recombine en sel. Bien gérée, cette
solution de traitement couvre la totalité des besoins des
piscines en matière de traitement.

Pour des versions plus anciennes, une pompe chlore en complément permet d’assurer les périodes de grandes chaleurs.
Les lampes UV et Ozonateurs couvre 50 à 75% des besoins,
ils doivent être complétés par un rémanant chlore, oxygene actif
ou brome. Ces derniers peuvent aussi assurer le traitement seuls.
Leur pouvoir oxydant est très puissant. Le choix de tel ou tel
système de traitement est avant tout un compromis coût /
maintenance.

Une electrolyse consommera un peu de sel pendant la saison et eventuellement un peu de chlore. Un UV / oxy ou Ozone / brome auront aussi une faible maintenance.

Dans le cas d’utilisation des rémanants en direct, on aura plus
de consommation, donc plus de maintenance (changement des
bidons, rechargement de la cartouche de brome)

Chaque rémanant a aussi une odeur, une texture qui donne
à l’eau un goût particulier.

“Ainsi quand l’eau légèrement salée semble plus dense, l’eau
à l’Oxy le semble moins... L’eau Chlorée ressemble à celle du robinet, comparé à l’eau Bromé qui semble soyeuse.”

Quelque soit votre choix, Swimo optimise le traitement
selon la consigne Redox que vous avez choisi et en
corrélation avec la consigne Ph.

Le Redox nous informe sur l’oxydation de l’eau par le traitement.
Il est indiqué en millivolt et dépend de la minéralisation de l’eau originelle quand à sa consigne idéale.

Par expérience nous conseillons une consigne chlore de 650 mV,
puis un relevé bandelette après 24h et augmentez ou diminuez
la consigne selon le résultat obtenu.

- consigne Oxy 200 mV
- consigne Brome 550 mV
- consigne Electrolyse 720 mV
- consigne Chlore 650 mV

Installation

Raccordement des sondes

Le kit Swimo peut être livré avec une
chambre d’analyse comportant :

- une sonde de température PT100
- une electrode PH
- une electrode REDOX/ORP
- une electrode CONDUCTIVITÉ
- une détecteur de débit

La chambre aura 2 vannes, 2 connecteurs 1/2
et un tube de 10 mm de diametre.

Connectez les sondes sur leur emplacement.

PT100 - 3 fils : le fil rouge à gauche, les 2 autres à droite
quelque soit le sens Débit : sur le bornier 7 à 12

Installez les 2 vannes 1/2 “ sur des colliers de prise en charge adaptés au diamètre de l’hydraulique.
Piquez une entrée avant le filtre et la sortie après le filtre pour créer une pression naturelle dans la chambre.
Le pré-filtre doit être ajouté avant la chambre pour protéger de l’encrassement de la chambre et des sondes.

ATTENTION : ce filtre doit être nettoyé périodiquement, pour éviter que le débit dans la chambre ne devienne trop faible,
faisant croire à un problème de débit du circuit dans son ensemble.

1. sonde température inox - PT100

2. sonde conductivité

3. sonde PH

4. Sonde Redox /Orp

5. détecteur de débit

6. tube DmFit D10

7. vanne 1/2 - DmFit D10

8. Pré-filtre DmFit

Raccordement electrique

Connectez la phase et le neutre sur le port U1. un fusible de 2A protège des surtensions.

Raccordement Sonde pression/ niveau

Les ports 5 et 6. (U22 et U23) :
Vous diposez de 2 ports 4-20 mA pour installer
une sonde pression et éventuellement une sonde
de niveau du bac tampon.

le fil rouge à gauche (+12V), le fil noir à droite (retour 4 à 20 mA)

Raccordement d’une sonde Modbus (+12V)

Le controleur dispose de 2 ports ModBus. Un maitre (U17)
et un esclave (U12).

C’est le port U12 que nous utiliserons pour connecter
tous les appareils que nous souhaitons lire.
La sonde Chlore Ampero CC5530 a été implémenté,
répondant aux besoins des professionnels grâce à une
lecture très claire du Chlore libre. Swimo intègre la lecture
pH et la compensation température pour déterminer
exactement la teneur en chlore libre actif et répondre aux
exigences du marché professionnel.

Attention : cette sonde n’est pas destinée à un traitement
complété par un stabilisant (acide cyanurique)

Il est possible d’installer d’autres sondes modBus.
Pour cela rapprochez vous de votre service client
si vous avez besoin d’un développement en particulier.

Appareils

les 15 signaux actionneurs permettent
de piloter ce type de coffret de 8 relais,
des relais DIN (bobine 12V) ou des relais domotique KNX

Le coffret de contrôle:

Tous les connecteurs sont dans ce coffret, il permet d’y brancher
les sondes et le ou les coffrets relais. Wifi, ethernet, un disque dur
de 4 gb et 512 Mo de mémoire sont installés par défaut.
Il offre une totale autonomie même sans internet avec sa propre
interface, son logiciel embarqué et tous les automatismes piscine et spa.

Le coffret relais :

Il est composé de 8 relais 8A, et un connecteur pour le relier au coffret
de contrôle. Ces relais peuvent alimenter de petits équipements, pompes
de dosage, éclairages , contacts secs ou alimenter des contacteurs
de puissance pour les plus gros équipements (filtration, chauffage, jet...)

Installation électrique

Considérez le relais comme un interrupteur.
Soit Normalement Ouvert (NO), donc il n’y aura pas de contact
entre les fils lorsque le relais est éteint, soit Normalement Fermé
(NC), il y a contact entre les fils lorsque le relais est éteint.

Lorsqu’une tension circule, on mettra l’arrivée de la phase
dans le port COM et la sortie vers l’équipement dans le port NO.
Lorsque l’on allume le relais, la phase circule jusqu’à l’équipement
ou le contacteur de puissance et celui ci s’allume. Pour un contact
sec, l’esprit reste le même, sans véritable tension dans le cable.

Paramétrage de la gestion Relais :

Vous pouvez gérer le relais coté logiciel (page http:///admin/index.html ). 3 positionspossibles.

Normal Off: relais éteint quand position OFF
Normal ON : relais allumé quand position OFF
Impulsion : impulsion de 100 millisecondes à chaque action
(ce dernier mode nécessite un retour d’information
pour connaitre la position du télérupteur si tel est le cas de figure.
Rapprochez vous du service client pour de plus amples informations)

Installation d’une pompe à vitesse variable

Pontez le rouge sur les 3 ports NC des 3 relais selectionnés. Pontez le noir sur les 3 ports COMMON des 3 relais. Insérez chaque couleur dans un des ports NO en respectant les numéros de du connecteur de départ sur la carte de contrôle.

Connectez la puissance de la pompe sur un contacteur de puissance adapté avec déclencheur START/STOP.

Raccordement d’un système de chauffage

Concernant le chauffage, plusieurs options sont possibles. Nous avons vu précédemment le cas ou l’on allume directement le chauffage par le contacteur de puissance. Ce dernier cas est parfaitement adapté à un réchauffeur electrique mais pour d’autres chauffages, il existe d’ autres solutions aussi simple.

Les PAC (pompes à chaleur) et réchauffeurs modernes sont livrés avec un débimetre intégré et éventuellement avec un connecteur à 2 fils “REMOTE”. Si un tel connecteur existe, il suffira de connecter un cable de 2 fils entre ce connecteur et un relai sur les ports COM et NO (sans distinction de sens).

Si un tel port n’existe pas, il suffira de couper un des fils du débimetre et avec un cable à 2 fils, joindre ces 2 bouts coupés vers un relais sur les ports COM et NO (sans distinction de sens).

Paramétrez votre chauffage sur la température maximum, puis utilisez l’interface Swimo pour mettre la consigne du moment, allumer, eteindre, paramétrer des plages horaires ou encore définir l’automatisme qui vous convient.

Raccordement de la pompe à chaleur ModBus

Si vous possédez une PAC intelligente Modbus, bénéficiez de ses propres systèmes d’alerte ou de panne. Autres avantages : la consigne depuis l’interface met à jour la PAC elle même, ainsi que toutes les actions depuis Swimo sont synchronisées. C’est une gestion commune ; le contrôleur gerera cependant vos plages et programmes intelligents et donnera les ordres de démarrage et d‘arrêt.

Pour une longueur inférieure à 20 mètres, utilisez un cable croisé de type telecom, denudez une paire et connectez l’une des paires à A et l’autre à B sur le port U12. Pour une longueur supérieure, ajoutez le GND.

Cette connexion ModBus est valable uniquement sur les ciruits PC 1002 & PC1003 installés dans les PAC à l’adresse esclave 50 .

Raccordement d’un electrolyseur connecté en ModBus

Si vous possédez un electrolyseur intelligent Modbus, avec ses propres algorithmes, connectez là sur le port ModBus U12 . Votre contrôleur assurera les contrôles de sécurité (flux, min et max des capteurs PH et Redox, mise en service de la filtration) . En dehors de ces points, l’electrolyseur définira sa propre marche. (connectez les sonde PH, RX/ORP et température fournies)

Pour une longueur inférieure à 20 mètres, utilisez un cable croisé de type telecom, denudez une paire et connectez l’une des paires à A et l’autre à B sur le port U12. Pour une longueur supérieure, ajoutez le GND.

ATTENTION : Cette connexion ModBus est valable uniquement sur cartes GENESIS de type V3 et V4 équipées d’un microcontrôleur S3A3 de Renesas à l’adresse esclave 10.

INTERFACE

Mise en route - wifi

(cette procédure n’est pas nécessaire pour une connexion Ethernet)

1. Créez votre compte.

2. Connectez vous

3. Gris (mode nomade).

4. Password : swimo000

5. Vert : Mode Télécommande

6. WIFI : Réglage appareil

Une fois que vous avez entré le mot de passe wifi correspondant au réseau sur lequel vous connectez votre contrôleur, Disjonctez le 5 secondes et rallumez le. Attendez 2 minutes, connectez votre smartphone sur le même réseau wifi, reconnectez votre compte sur l’application et repassez en mode télécommande pour ajouter appareils et capteurs.

Mise en route - Ajout des appareils et capteurs sur l’application

1. Remplissez le compte

2. Ajoutez capteurs et actionneurs

RESPECTEZ scrupuleusement les numéros correspondant au circuit de la carte mère que vous avez reçu. Ces numéros correspondent à l’emplacement des signaux.

3. Validez puis cochez la case verte.

4. Version de votre contrôleur

5. Revenez sur page Accueil

6. Détail capteur

7. Etalonnage

Fonctionnalités - Application

1. Indiquez vos consignes

2. mode AUTO, ajustez puissance.

Le mode AUTO est disponible dans le détail de chaque appareil. On retrouve le statut sur la page Accueil.

C’est dans la page Accueil que l’on peut changer le mode OFF d’un coté et “forced ON”

3. Statut “allumé”

4. programme

5. (voir liste automatismes)

6. Jusqu’à 8 plages horaire par jour

7. Selectionnez le capteur en corrélation avec l’équipement

Calibration PH / RX

Pour calibrer une sonde PH ou RX, munissez vous de 2 bains tampons. Fermez les vannes de votre chambre d’analyse, insérez la sonde dans le premier bain (ph7), renseignez les 2 champs “tampon”, et lancer l’etalonnage en cliquant sur le bouton 60 secondes.

C1. à la fin du décompte, rincez la sonde dans l’eau.

C2. Insérez là dans le 2ème bain ph4, puis confirmez.

A la fin du 2ème décompte, vous validez puis vous êtes renvoyé sur la page détail sonde, ou la valeur doit indiquer le dernier bain.

Astuce : patientez quelques secondes avant de lancer les calibrations entre chaque bain, le temps que la sonde réagisse au bain.

AUTOMATISMES

Liste des automatismes (Juin 2020)

Avant Propos :
Swimo est un contrôleur intelligent capable de sublimer la régulation chimique de votre bassin à partir d'une consigne établie à un moment donné dans l'année.

La météo, l'indice UV, la pression atmosphérique, les chutes d 'oxydation (plusieurs baigneurs, orage, grosse chaleur...) sont autant de paramètres que Swimo intègre à son algorithme pour adapter la consigne redox et PH à un moment donné.

A titre d'exemple, si vous avez défini que votre consigne est correcte à 650 mV et 7.3 Ph le 10 mai, avec une eau à 22°C, une température extérieure à 24°C, une pression de 1015 mBar, un index UV faible, (+ le rapport volume bassin /puissance de la pompe filtration).... Alors il est fort probable qu'en pleine saison avec une température de 32°C et un temps sec avec un index UV haut, Swimo charge votre bassin selon un algorithme sinusoidal à forte oxydation, en dépassant votre consigne + etalon de 30 à 80 mV, pour garantir la qualité de l'eau au détriment de l'économie.

Hors saison, à l'inverse, avec une température extérieure inférieure à 20°C et peu d'ensoleillement, Swimo aura tendance à ne jamais atteindre la consigne, tout en maintenant l'équilibre de l'eau.

Ainsi le chlore, le brome et l'oxygène actif sont totalement gérés de cette façon.

Notez également que si vous ajoutez un traitement secondaire (electrolyse + pompe chlore ou UV + oxy ou Brominateur + oxy) Swimo considère cet équipement secondaire comme un élement de choc. Il augmentera la période d'oxydation pour rendre son utilisation adaptée à la situation.

5 ans d'analyse big data sont injectées sous forme de paramètres uniques à chaque contrôleur qui les utilise pour parfaire ses algorithmes selon son environnement en particulier., c'est ce que l'on appelle : "Self Machine Learning"

Pour rendre ce système fonctionnel, vous devez vous assurer que vos capteurs sont correctement étalonnés et les vérifier avant chaque saison.

Pompe filtration (1 relais)
Pompe filtration à 3 vitesses (3 relais)
Chauffage, PAC et réchauffeur piscine ( 1 relais)
PAC réversible ( 1 relais)
Réchauffeur SPA ( 1 relais)
Pompe PH moins ou bonbonne CO2 avec sonde PH ( 1 relais)
Pompe PH plus avec sonde PH ( 1 relais)
Pompe redox (Chlore) avec sonde
Redox( 1 relais)
Pompe Chlore avec sonde
Ampérometrique, compensée PH ( 1 relais)
Pompe Bio Oxy avec regulation selon volume ( 1 relais)
Pompe UV oxy avec sonde Redox compensée température ( 1 relais)

Electrolyse avec sonde Redox ( 1 relais)
Electrolyse avec sonde Ampero ( 1 relais)
Electrovanne cartouche de Brome avec sonde Redox ( 1 relais)
Eclairage led multi couleur (impulsion switch) ( 1 relais)
Remplissage auto avec sonde 3 fils ou 2 sondes 2 fils ( 1 relais)
Remplissage auto avec sonde analogique bac tampon ( 1 relais)
Vidange (gestion des chloramines) avec electrovanne + sonde conductivité ( 1 relais)
Gestion ouverture et fermeture volet ( 2 relais)
Gestion auxiliaire (eclairage, fontaine, jet, blower). ( 1 relais)
Pompe à chaleur ModBus
Electrolyse au sel ModBus

Fonctions Swimo

1- pompe filtration :

Mode ON : marche forcée sans limitation
Mode OFF : l’Arrêt entraine également l’arrêt des équipements dépendants Mode AUTO :
il est composé de 4 programmes

DAY : génère 2 plages horaires , une avant midi, l’autre après 14 heures, selon la température moyenne des dernières 24 heures, le débit de la pompe et le volume du bassin.

NIGHT : génère 2 plages horaires , une avant minuit, l’autre après 3 heures, selon la température moyenne des dernières 24 heures, le débit de la pompe et le volume du bassin.

PLAGES : L’utilisateur choisit jusqu’à 8 plages horaires par jour, sur une base hebdomadaire.

WINTER : 12 plages de 20 minutes toutes les 2 heures – se remet en marche si la température est inférieure à 2°C – reste en route tant que la température est sous 2°C et strictement au dessus de 0°C – coupe tout le système en envoyant une notification d’hivernage passif si la température atteint 0°C.

Les modes Day et Night passe en Winter sous 10°C, ce qui implique aussi l’arrêt des systèmes de traitement et d’équilibre PH

2- Pompe filtration à 3 vitesses

Mode ON : marche forcée sans limitation vitesse 3
Mode OFF : l’Arrêt entraine également l’arrêt des équipements dépendants
Mode AUTO : il est composé de 4 programmes

DAY : génère 2 plages horaires , une avant midi, l’autre après 14 heures, selon la température moyenne des dernières 24 heures, le débit de la pompe et le volume du bassin, en vitesse 2 sous 25°C et en vitesse 3 au dessus . Hors des plages, la pompe tourne en vitesse 1

NIGHT : génère 2 plages horaires , une avant minuit, l’autre après 3 heures, selon la température moyenne des dernières 24 heures, le débit de la pompe et le volume du bassin, en vitesse 2 sous 25°C et en vitesse 3 au dessus . Hors des plages, la pompe tourne en vitesse 1

PLAGES : L’utilisateur choisit jusqu’à 8 plages horaires par jour, sur une base hebdomadaire avec choix de la vitesse sur chaque plage.

WINTER : 20 minutes / heure vitesse 1, si la température est inférieure à 10°C – se remet en route tant que la température est sous 2°C et strictement au dessus de 0°C, vitesse 2 – coupe tout le système en envoyant une notification d’hivernage passif si la température atteint 0°C.

Les modes Day et Night passe en Winter sous 12°C, ce qui implique aussi l’arrêt des systèmes de traitement et d’équilibre PH

3- Chauffage, PAC et réchauffeur piscine

Consigne température sur Sonde température PT100

Mode ON : marche forcée dans la limite du paramètre Max température.

Mode OFF : Arrêt

Mode AUTO : il est composé de 3 programmes ECO : s’allume jusqu’à la consigne pendant les heures de filtration

MAX : devient pilote du système, rallume la filtration jusqu’à obtention de la consigne

PLAGES : L’utilisateur choisit jusqu’à 8 plages horaires par jour, sur une base hebdomadaire (si la filtration n’est pas allumée pendant ces plages, le chauffage ne s’allume pas.

L’étalon de température permet de laisser un tampon minimum de 1°C, pour le redémarrage du chauffage lorsque la consigne est atteinte.

4- PAC reversible
Consigne température sur Sonde température PT100

Mode ON : marche forcée dans la limite du paramètre Max température.
Mode OFF : Arrêt
Mode AUTO : il est composé de 3 programmes

ECO : s’allume jusqu’à la consigne pendant les heures de filtration

MAX : devient pilote du système, rallume la filtration jusqu’à obtention de la consigne

PLAGES : L’utilisateur choisit jusqu’à 8 plages horaires par jour, sur une base hebdomadaire (si la filtration n’est pas allumée pendant ces plages, le chauffage ne s’allume pas.

L’étalon de température permet de laisser un tampon minimum de 1°C, pour le redémarrage du chauffage ou du refroidissement lorsque la consigne est atteinte.

5- Réchauffeur SPA
Consigne température sur Sonde température PT100
Sonde de température de sécurité NTC10K

Mode ON : marche forcée dans la limite du paramètre Max température/ PT100/NTC10K
Mode OFF : Arrêt
Mode AUTO : il est composé de 3 programmes

ECO : s’allume jusqu’à la consigne pendant les heures de filtration

MAX : devient pilote du système, rallume la filtration jusqu’à obtention de la consigne

PLAGES : L’utilisateur choisit jusqu’à 8 plages horaires par jour, sur une base hebdomadaire (si la filtration n’est pas allumée pendant ces plages, le chauffage ne s’allume pas.)

L’étalon de température permet de laisser un tampon minimum de 1°C, pour le redémarrage du chauffage lorsque la consigne est atteinte.

6- Pompe PH moins ou bonbonne CO2 avec sonde PH
Consigne PH sur sonde PH, compensation sur sonde Température PT100C

Utilisateur : limitation de la gamme de consigne et des min et max alarmes
Mode ON : marche forcée dans la limite de 30 secondes (ou bouton pression)
Mode OFF : Arrêt
Mode AUTO : il est composé de 3 programmes

ECO : système d’injection PID (Proportionnal injection process) adapté aussi bien aux spas, spas pros, bassins privés et publics, selon volume bassin, débit de la pompe, historique injection, volume journalier maximum d’injection avec une action progressive à court terme. MAX : système d’injection DIP sans limite journalière

(Degressive injection process), adapté aussi bien aux spas, spas pros, bassins privés et publics, selon volume bassin, débit de la pompe, historique injection, volume journalier maximum d’injection avec une action agressive à court terme.

PLAGES : L’utilisateur choisit jusqu’à 8 plages horaires par jour, sur une base hebdomadaire (si la filtration n’est pas allumée, ou sans débit ou sans pression, pendant ces plages, la pompe ne s’amorce pas.)
L’étalon de PH permet de laisser un tampon minimum de 0.1 point de PH, pour le redémarrage de la pompe lorsque la consigne est atteinte.

7- Pompe PH plus avec sonde PH
Consigne PH sur sonde PH, compensation sur sonde Température PT100C

Utilisateur : limitation de la gamme de consigne et des min et max alarmes
Mode ON : marche forcée dans la limite de 30 secondes (ou bouton pression)
Mode OFF : Arrêt
Mode AUTO : il est composé de 3 programmes

ECO : système d’injection PID (Proportionnal injection process) adapté aussi bien aux spas, spas pros, bassins privés et publics, selon volume bassin, débit de la pompe, historique injection, volume journalier maximum d’injection avec une action progressive à court terme.

MAX : système d’injection DIP (Degressive injection process), adapté aussi bien aux spas, spas pros, bassins privés et publics, selon volume bassin, débit de la pompe, historique injection, sans limite journalière


PLAGES : L’utilisateur choisit jusqu’à 8 plages horaires par jour, sur une base hebdomadaire (si la filtration n’est pas allumée, ou sans débit ou sans pression, pendant ces plages, la pompe ne s’amorce pas.)

L’étalon de PH permet de laisser un tampon minimum de 0.1 point de PH, pour le redémarrage de la pompe lorsque la consigne est atteinte. Un système d’antagonisme évite de lancer la pompe de PH plus si une pompe de PH moins est installée et a injecté dans les dernières 24h.

8- Pompe REDOX (Chlore) avec sonde Redox
Consigne Redox en mV sur sonde Redox, compensation sur sonde Température PT100C

Utilisateur : limitation de la gamme de consigne et des min et max alarmes
Mode ON : marche forcée dans la limite de 30 secondes (ou bouton pression)
Mode OFF : Arrêt
Mode AUTO : il est composé de 3 programmes

ECO : système d’injection PID (Proportionnal injection process) adapté aussi bien aux spas, spas pros, bassins privés et publics, selon volume bassin, débit de la pompe, historique injection, volume journalier maximum d’injection avec une action progressive à court terme.

MAX : système d’injection DIP sans limite journalière


PLAGES : L’utilisateur choisit jusqu’à 8 plages horaires par jour, sur une base hebdomadaire (si la filtration n’est pas allumée, ou sans débit ou sans pression, pendant ces plages, la pompe ne s’amorce pas.)

L’étalon Redox permet de laisser un tampon minimum de 10 mV, pour le redémarrage de la pompe lorsque la consigne est atteinte. Un système de contrôle de la valeur du PH stoppe toute action de la pompe REDOX si le PH est supérieur à MAX PH.
En équipement secondaire, cette pompe est considérée comme une pompe Choc

9- Pompe CHLORE avec sonde Ampérométrique Chlore libre
Consigne Chlore en mg/l sur sonde Ampero, compensation sur sonde Température et calcul du chlore libre sur sonde PH

Utilisateur : limitation de la gamme de consigne et des min et max alarmes
Mode ON : marche forcée dans la limite de 30 secondes (ou bouton pression)
Mode OFF : Arrêt
Mode AUTO : il est composé de 3 programmes

ECO : système d’injection PID (Proportionnal injection process) adapté aussi bien aux spas, spas pros, bassins privés et publics, selon volume bassin, débit de la pompe, historique injection, volume journalier maximum d’injection avec une action progressive à court terme.

MAX : système d’injection DIP (Degressive injection process), adapté aussi bien aux spas, spas pros, bassins privés et publics, selon volume bassin, débit de la pompe, historique injection, volume journalier maximum d’injection avec une action agressive à court terme.

PLAGES : L’utilisateur choisit jusqu’à 8 plages horaires par jour, sur une base hebdomadaire (si la filtration n’est pas allumée, ou sans débit ou sans pression, pendant ces plages, la pompe ne s’amorce pas.)

L’étalon Chlore permet de laisser un tampon minimum de 0,1 mg/l, pour le redémarrage de la pompe lorsque la consigne est atteinte. Un système de contrôle de la valeur du PH stoppe toute action de la pompe CHLORE si le PH est supérieur à MAX PH.

10- Pompe Bio Oxy avec régulation selon volume
Consigne en ml/m3 Utilisateur : limitation de la gamme de consigne et des min et max alarmes

Mode ON : marche forcée dans la limite de 30 secondes (ou bouton pression)
Mode OFF : Arrêt
Mode AUTO : il est composé de 3 programmes

ECO : injection journalière de n ml/m3 selon consigne, 60 minutes avant la fin de dernière plage horaire

MAX : injection journalière de 2 n ml/m3 selon consigne, 60 minutes avant la fin de dernière plage horaire

11- Pompe UV/OXY avec sonde Redox
Consigne Redox en mV sur sonde Redox, compensée PH et température Utilisateur : limitation de la gamme de consigne et des min et max alarmes

Mode ON : marche forcée dans la limite de 30 secondes (ou bouton pression)
Mode OFF : Arrêt
Mode AUTO : il est composé de 3 programmes

ECO : système d’injection PID (Proportionnal injection process) adapté aussi bien aux spas et bassins privés selon volume bassin, débit de la pompe, historique injection, volume journalier maximum d’injection avec une action progressive à court terme.

MAX : système d’injection DIP (Degressive injection process), adapté aussi bien aux spas et bassins privés selon volume bassin, débit de la pompe, historique injection, volume journalier maximum d’injection avec une action agressive à court terme.

PLAGES : L’utilisateur choisit jusqu’à 8 plages horaires par jour, sur une base hebdomadaire (si la filtration n’est pas allumée, ou sans débit ou sans pression, pendant ces plages, la pompe ne s’amorce pas.)

L’étalon Rx permet de laisser un tampon minimum de 5 mV, pour le redémarrage de la pompe lorsque la consigne est atteinte.

12- Electrolyse avec sonde Redox
Consigne Redox en mV sur sonde Redox, compensation sur sonde Température PT100C, contrôle niveau de sel avec sonde conductivité

Utilisateur : limitation de la gamme de consigne et des min et max alarmes
Mode ON : marche forcée dans la limite de Max redox
Mode OFF : Arrêt
Mode AUTO : il est composé de 3 programmes

ECO : Production de chlore proportionnel, adapté aussi bien aux spas, spas pros, bassins privés et publics, selon volume bassin, détection volet fermé, historique production, taux de sels

MAX : Production de chlore basée sur consigne + etalon, adapté aussi bien aux spas, spas pros, bassins privés et publics, selon volume bassin, détection volet fermé, historique production, taux de sels

PLAGES : L’utilisateur choisit jusqu’à 8 plages horaires par jour, sur une base hebdomadaire (si la filtration n’est pas allumée, ou sans débit ou sans pression, pendant ces plages, la pompe ne s’amorce pas.)

L’étalon Redox permet de laisser un tampon minimum de 30 mV, pour le redémarrage de l’electrolyse lorsque la consigne est atteinte. Un système de contrôle de la valeur du PH stoppe toute action de l’electrolyse si le PH est supérieur à MAX PH.

13- Electrolyse avec sonde Ampero
Consigne mg/l sur sonde chlore ampero, contrôle niveau de sel avec sonde conductivité

Utilisateur : limitation de la gamme de consigne et des min et max alarmes
Mode ON : marche forcée dans la limite de Max mg/l
Mode OFF : Arrêt
Mode AUTO : il est composé de 3 programmes

ECO : Production de chlore proportionnel, adapté aussi bien aux spas, spas pros, bassins privés et publics, selon volume bassin, détection volet fermé, historique production, taux de sels

MAX : Production de chlore basée sur consigne + étalon, adapté aussi bien aux spas, spas pros, bassins privés et publics, selon volume bassin, détection volet fermé, historique production, taux de sels

PLAGES : L’utilisateur choisit jusqu’à 8 plages horaires par jour, sur une base hebdomadaire (si la filtration n’est pas allumée, ou sans débit ou sans pression, pendant ces plages, la pompe ne s’amorce pas.)

L’étalon Chlore permet de laisser un tampon minimum de 0.3 mg/l, pour le redémarrage de l’electrolyse lorsque la consigne est atteinte. Un système de contrôle de la valeur du PH stoppe toute action de l’electrolyse si le PH est supérieur à MAX PH.

14- Electrovanne cartouche de Brome avec sonde Redox
Consigne Redox en mV sur sonde Redox.

Utilisateur : limitation de la gamme de consigne et des min et max alarmes
Mode ON : marche forcée dans la limite de 30 secondes (ou bouton pression)
Mode OFF : Arrêt
Mode AUTO : il est composé de 3 programmes

ECO : système d’ouverture PID (Proportionnal injection process) adapté aussi bien aux spas, spas pros, bassins privés et publics, selon volume bassin, débit filtration, historique injection, avec une action progressive à court terme.

MAX : système d’ouverture DIP (Degressive injection process), adapté aussi bien aux spas, spas pros, bassins privés et publics, selon volume bassin, débit filtration, historique injection, avec une action agressive à court terme.

PLAGES : L’utilisateur choisit jusqu’à 8 plages horaires par jour, sur une base hebdomadaire (si la filtration n’est pas allumée, ou sans débit ou sans pression, pendant ces plages, la pompe ne s’amorce pas.)

L’étalon Redox permet de laisser un tampon minimum de 30 mV, pour le redémarrage de l’electrovanne lorsque la consigne est atteinte. Un système de contrôle de la valeur du PH stoppe toute action de la pompe REDOX si le PH est supérieur à MAX PH.

15- Eclairage led multi couleur (type switch)
Gestion des 18 séquences et couleurs des leds PAR 56 Piscine et spa. Tous les leds controlés par impulsion sont compatibles.

Tous les équipements ont un système AUTO pour gérer des plages horaires pour tous types d’équipements.

16- Remplissage auto avec 2 détecteurs de débit et ou un détecteur à 3 fils, gestion automatique du remplissage
Automatisme en cours de développement

17- Couplé avec une electrovanne de vidange, gestion des Vidanges partielles (gestion des chloramines) avec sonde conductivité. Automatisme en cours de développement

18- Remplissage auto avec sonde analogique bac tampon Automatisme en cours de développement

19- Gestion ouverture et fermeture volet
Automatisme sécurité sur les ports 11 et 12.

Si l’action est envoyée sur le port 11, elle est inversée sur le port 12 pour éviter que les 2 relais ne soit collés en même temps.

20- PAC Modbus
Consigne température sur Sonde température interne

Mode ON : marche forcée dans la limite du paramètre Max température.
Mode OFF : Arrêt
Mode AUTO : il est composé de 3 programmes

ECO : s’allume jusqu’à la consigne pendant les heures de filtration

MAX : devient pilote du système, rallume la filtration jusqu’à obtention de la consigne

PLAGES : L’utilisateur choisit jusqu’à 8 plages horaires par jour, sur une base hebdomadaire (si la filtration n’est pas allumée pendant ces plages, le chauffage ne s’allume pas.

L’étalon de température permet de laisser un tampon minimum de 1°C, pour le redémarrage du chauffage lorsque la consigne est atteinte. Un système d’alertes et de notifications des pannes et dysfonctionnements interne à la PAC sont renvoyés par notification push lorsque celles ci sont critiques.

Entretien

• Entretien du circuit hydraulique

Surveillez l’état du pré-filtre de la chambre d’analyse pour conserver un débit constant dans la chambre.

• Entretien des sondes

Chaque année, procédez au nettoyage et à la calibration des sondes, en les baignant dans une solution prévue à cet effet en prenant soin de ne pas détériorer les bulbes des electrodes. Si vous devez les stocker, laisser toujours les bulbes dans un liquide de stockage ou le cas échéant dans l’eau.

• Durée de vie des sondes

La sonde PH est la plus fragile. Si vous devez rendre des comptes au niveau professionnel, nous vous conseillons de changer cette sonde tous les ans, et au plus tard dans les 36 mois après sa mise en service. La dérive connue des sonde PH est de 0.1 pts de PH par an.
La sonde RX (orp/redox) a une durée de vie de 24 à 36 mois ; sa dérive est de 54 mv/an.
les sondes de conductivité et de température ont une durée de vie supérieure à 5 ans. Pour les sondes PH et RX, le gel KCL cristalise à 0°C et rend les sondes definitivement inaptes à leurs fonctions. Aussi l’hivernage des sondes peut être necessaire si elle ne sont pas dans un endroit à l’abri du gel pendant l’hiver.

• Entretien des autres sondes

Dans l’ensemble, vérifiez périodiquement les sondes, nettoyez les si des dépots ne sont formés. Le cas de dépôt est récurent avec les electrolyse au sel. Le calcaire et les impuretés sont aussi cause de malfonctions des sondes.

• Cas particuliers

Les sondes analogiques d’une manière générales, réagissent aux courants de fuites et circulants dans les bassins. Si vous constatez des lectures de sondes hétéroclites, vérifiez que vous avez un “pool terre” connecté avant la pompe filtration et que celui est bien relié avec la terre commune pour éviter toute interférence de l’équipotentialité du circuit.

Si votre sonde PH chute sans raison apparente, vérifiez votre TAC à l’aide d’une bandelette et stoppez immédiatement les équipements de traitement.

Le TAC, et dans tous les cas l’équilibre minéral d’un bassin doit être maintenu pour permettre une lecture des échanges ioniques.

Nhésitez pas à demander conseils auprès d’un professionnel qui saura vous guider.

GUIDE DE DÉPANNAGE

• Calibration

Après toute calibration, vérifiez avec vos bains tampon que vos sondes sont correctement calibrées en les laissant baigner 5 minutes dans chaque bain et en les rinçant entre chaque bain pour éviter de souiller les bains tampon.

• Détection débit

Le débit est le signe que le circuit fonctionne. Si le contrôleur ne reçoit pas la bonne information, il mettra le système de traitement en panne. Lorsque vous recevez une alerte débit, vérifiez avant tout :

- l’état du filtre
- l’étanchéité du circuit
- le niveau d’eau
- si une vanne est fermée après un lavage etc, afin que le système se remette en fonctionnement normal.

• Niveau des bidons

Le système calcule la consommation des bidons. Sans détecteur de fin de bidon (option), ce système de calcul est fiable si :
- la puissance de ml/mn de la pompe de dosage a été correctement indiquée
- si la canne d’aspiration a été correctement amorcée
- si la canne d’aspiration est toujours amorcée.
- lors d’un changement de bidon, le volume du bidon a été mis à jour.

Si vous avez l’impression que votre consigne n’est pas atteinte, ou que le niveau du bidon ne correspond pas à la réalité, vérifiez les points précédents.

• Entretien des autres sondes

Dans l’ensemble, vérifiez périodiquement les sondes, nettoyez les si des dépots ne sont formés. Le cas de dépôt est récurent avec les electrolyse au sel. Le calcaire et les impuretés sont aussi cause de malfonctions des sondes.

• Mode Smart

Votre contrôleur propose un mode smart pour chaque équipement. Globalement, il va définir petit à petit le fonctionnement idéal pour votrebassin. (machine learning)

Si vous constatez que ce mode n’est pas optimisé, vérifiez les paramètres généraux :
- volume du bassin
- type de bassin
- situation du bassin
Ensuite vérifiez que le débit en m3/h de votre pompe filtration correspond à la réalité.

Enfin assurez vous d’avoir une sonde température connectée sur le circuit hydraulique et que vos calibrations PH et RX sont correctes.

Si vous avez des perturbations qui ne sont pas renseignées ici, prenez contact avec votre service client qui saura vous renseigner.

• Leds carte mère éteints

En cas de surtension, le fusible de protection de PF1 de 2 Ampères assure la pérénité de la carte mère.
Dans le cas ou les leds de la carte restent éteints après 10 secondes, vérifiez l’état du fusible

• Reset WIFI

Vous changez de mot de passe WIFI, de boxe internet ou simplement vous avez entré un mot de passe érroné (le led D2 clignote vite). Cliquez 12 secondes sur le bouton poussoir R-WIFI (S1) et suivez la procédure WIFI.

• Service clients

Si vous rencontrez des difficultés ou simplement si vous ne trouvez pas la réponse à votre besoin dans ce document, n’hésitez pas à contacter votre service clients.

contact@iot.flowers

CGU

Les présentes conditions sont conclues d’une part entre le distributeur du service ou du produit, ci-après dénommée
Le fournisseur et d’autre part, entre toute personne physique ou morale qui utilise un contrôleur, dénommée ci-après l’utilisateur.

Le fournisseur fourni un produit ou un service spécialisée dans l’intelligence machine, et pour ce faire, propose des contrôleurs domotique, assortis de capteurs et actionneurs.

Objet:

Les présentes conditions d’utilisation ont été établies pour donner à l’utilisateur tous les moyens de comprendre les limites d’utilisation de nos contrôleurs, et les devoirs et obligations des parties. Le fournisseur se réserve le droit de pouvoir modifier ces conditions d’utilisation à tout moment.

Caractéristiques des services proposés :

Nous proposons des contrôleurs accompagnés de capteurs pour faciliter la gestion de l’eau, de l’air et de la terre, en actionnant des équipements. Leurs rôles sont d’atteindre des consignes définies par l’utilisateur. Les consignes : Concernant la qualité de l’eau, les consignes visant à conserver l’équilibre de l’eau et sa qualité, selon l’objectif défini, doivent être choisies avec soin. Ainsi la gestion du PH, si il est régulé par nos contrôleurs, doit toujours se situer dans la marge acceptable par les normes en vigueur dans le secteur de l’utilisateur. Pour la piscine, on accepte un PH de 6.8 à 7.7. Il n’est donc pas judicieux de cibler une consigne sous ou au dessus de ces valeurs. Cependant nos contrôleurs étant destinés aussi bien aux piscines qu’à la gestion de l’eau de culture de cyanobacteries ou de plantes, nous laissons le choix à l’utilisateur des consignes de chaque équipement. En acceptant les conditions d’utilisation de nos contrôleurs, l’utilisateur refuse d’engager toute procédure à l’encontre de la société du fournisseur concernant une valeur de consigne qui ne serait pas adaptée à l’environnement de l’utilisateur et qui aurait causé des dégats matériel ou corporel. A ce titre, ajuster la valeur d’une sonde en augmentant ou en diminuant sa valeur virtuellement implique aussi la gestion de la consigne par augmentation ou diminution de la valeur originelle et ne peut engager Le fournisseur en cas d’erreur de manipulation ou de choix de consigne. Les contrôleurs du fournisseur sont généralement livrés non calibrés ou avec une calibration usine basique. A ce titre, lors de l’installation d’une nouvelle sonde, l’utilisateur doit procéder à l’étalonnage de la sonde avec des bains tampons de qualité et vérifier la calibration après coup à l’aide d’un seconde système de contrôle des valeurs de la sonde (photometrie, bandelette) pour s’assurer que la sonde est correctement calibrée pour piloter un automatisme. Certains automatismes peuvent mettre en péril l’objectif de l’utilisateur, si les sondes ne sont pas correctement étalonnées. Les contrôleurs du fournisseur offrant un très large eventail de possibilités, Le fournisseur ne peut être tenu responsable d’un manquement de la part d’un utilisateur non averti. Les distributeurs du fournisseur proposent des services de maintenance pour les utilisateurs qui n’ont pas les facultés techniques ou l’envie de gérer un contrôleur domotique. A ce titre, Le fournisseur engage ses utilisateurs à renoncer à l’achat d’un contrôleur domotique sans maintenance si leur expérience dans le «domaine à gérer» n’est pas acquis ou si le distributeur choisi ne fournit pas un tel service.

Mises à jour

Les mises à jour système sont réalisées automatiquement à distance sans intervention humaine. Les contrôleurs du fournisseur sont des contrôleurs connectés. Pendant la période de déconnexion, si elle existe, quelqu’en soit les raisons, Le fournisseur se dégage de toute responsabilité quand à l’execution ou non des automatismes activés ou non par l’utilisateur. Les contrôleurs du fournisseur acceptent les connexions WIFI/ETHERNET et GSM. En cas de déconnexion prolongée pour des raisons indépendantes de l’utilisateur, celui se doit d’installer une solution de secours par l’intermédiaire d’une clef GSM ou d’une boxe mobile pour s’assurer que le contrôleur reste connecté au réseau et soit capable de prévenir l’utilisateur de toute anomalie par l’intermédiaire de son interface pour smartphone (app IOS et ANDROID) Tout contrôleur non connecté au réseau internet ne peut prétendre à un quelconque dysfonctionnement de régulation ou d’automatisme.

Capteurs :

Les capteurs sont la base des automatismes. Les capteurs sont des produits digitaux ou analogiques et de ce fait peuvent tomber en panne, se dérégler, ou être mal façonnés. Il est impératif de contrôler régulièrement les relévés des capteurs et les comparer avec une analyse photométrique ou digitale pour s’assurer que le contrôleur puisse satisfaire aux automatismes demandés. Cette périodicité dépend de l’environnement ou de la saison et doit être apprécié par l’utilisateur. Le fournisseur se dégage de toutes responsabilités, sur la qualité de l’eau, de l’air ou tous éléments gérés par le contrôleur en cas de défaillance d’une sonde connectée au contrôleur. Le fournisseur offre un service d’algorithmes et de «machine learning» impliquant des capteurs et des équipements tierce . A ce titre, tous les éléments en dehors du contrôleur lui même, n’entrent pas dans le cadre de la garantie de service fourni par Le fournisseur. L’utilisateur doit vérifier ses capteurs, ses équipements et tous les éléments qui en découlent (cables, produits, niveaux, environnement...) périodiquement ou faire appel à un professionnel du secteur d’activité correspondant pour obtenir un service de maintenance le dérogeant de ces obligations. La norme DIN 34 408, Partie 6, recommande d’utiliser une chambre de passage pour mesurer le potentiel redox afin de supprimer l’influence gênante de l’oxygène de l’air.

Garanties :

Les circuits des contrôleurs du fournisseur sont garantis 3 ans contre toutes malfaçons, 1 an en échange standard, et 5 ans au coût de revient du circuit, dans le cadre d’une panne lié à l’équipement lui même, en dehors des pannes liées aux intempéries ou mauvaises connexions electriques. La garantie implique les pièces, sans main d’oeuvre. Pour bénéficier d’une telle garantie, le contrôleur doit être renvoyé au Le fournisseur qui procédera à son contrôle et à l’envoi dans les 48H d’un nouveau circuit. Tout déplacement du Le fournisseur ou de son distributeur pour effectuer le remplacement sera facturé au taux horaire en vigueur le jour de l’intervention. Toute panne intervenant sur un circuit, quelqu’en soit la raison ne peut prétendre à un quelconque dédommagement. En cas de besoin, Le fournisseur peut envoyer un circuit de remplacement sur simple demande pour gagner du temps et aviser de sa prise en garantie ultérieurement sur simple demande écrite de l’utilisateur

Mode Nomade :

Par défaut, certains appareils connectés ne sont pas pilotable à distance en dehors du réseau local de l’utilisateur, par sécurité, tels que : pompes de dosage, volets roulants....la liste n’ est pas exhaustive. Le fournisseur décline toutes responsabilités de qualité ou de sécurité pour chaque contrôleur connecté en local via une IP publique ou via GSM dont l’utilisateur aurait outrepassé les consignes de sécurité pour piloter à distance, hors de son champs local, un équipement sensible, causant des dégats, voire la mort.

Propriété intellectuelle :

Tous les circuits du fournisseur sont et restent la propriété intellectuelle et exclusive du fournisseur. Personne n’est autorisé à reproduire, exploiter, rediffuser, ou utiliser, même partiellement, des éléments qu’ils soient logiciels, visuels ou sonores sans un accord écrit exprès du fournisseur.

Données à caractère personnel :

Les informations à caractères nominatives relatives aux acheteurs ou aux utilisateurs, pourront faire l’objet d’un traitement automatisé. Le fournisseur collecte des informations sur les acheteurs et utilisateurs, lors de leur passation de commande ou de l’utilisation des services du fournisseur. Ces données ne sont communiquées à aucune tierce personne physique ou morale

Règlement des litiges :

Les présentes conditions d’utilisation sont soumises à la loi française. En cas de litige, le tribunal de la ville d’enregistrement de la société du fournisseur sera seul compétent ou si tel n’est pas le cas le tribunal de Paris représentant le fabricant sera seul compétent.

Archivage - Preuve :

Le fournisseur archive toutes les transactions des contrôleurs sur un support fiable et durable constituant une copie fidèle conformément aux dispositions de l’article 1348 du Code civil. Les registres informatisés du fournisseur seront considérés par les parties comme preuve des communications, relevés et actions des contrôleurs et des utilisateurs du service.

Acceptations de l’utilisateur :

Le client accepte et reconnaît que l’ensemble des informations qu’il a fournies ne seront pas divulguées à des tiers par Le fournisseur mais peuvent être utilisées à des fins de maintenance et d’intervention en accord avec le client. Le client accepte et reconnaît que tous changements apportés aux réglages de l’installation domotique qu’ils soient logiciels ou matériels peuvent entraîner un dérèglement de l’équilibre de l’eau ou du fonctionnement des équipements du bassin voire des dégâts irréversibles sur l’installation. Le fournisseur et ses intervenants ne pourront être tenus pour responsables des conséquences liées aux changements effectués sur l’installation domotique directement par le client. Le client reste seul responsable de l’entretien de son environnement tant au niveau de l’équilibre des éléments que des réglages de ses équipements. Le fournisseur et ses intervenants ne pourront être tenus pour responsables des problèmes informatiques notamment de sécurité résultant d’une attaque de type virus, phishing, hacking, malware ou autres pouvant entraîner des perturbations ou dérèglements sur le fonctionnement des équipements de domotique.